Impossible de vous parler du Mexique sans commencer par vous raconter comment fut fondée sa capitale, Mexico. Une histoire où les faits, parfois mal connus, sont teintés de légende, à commencer par le long pèlerinage du peuple aztèque, premier fondateur de la cité.

La prophétie de Huitzilopochtli

Légende de la fondation de México-Tenochtitlan : un aigle dressé sur un nopal, dévorant un serpent, les ailes déployées.

Sculpture commémorative de la fondation de México-Tenochtitlan, près de la mairie de Mexico.

Le mot « aztèque » signifie « personne qui vient de Aztlán ». Aztlán serait une île dont la localisation n’a pu être établie avec certitude. On pense qu’elle a dû se trouver quelque part dans le centre-ouest du Mexique, probablement dans les états de Michoacán ou de Nayarit.

Les aztèques étaient polythéistes. Leur principale divinité s’appelait Huitzilopochtli, le dieu soleil. Un jour, Huitzilopochtli ordonna à son peuple d’aller bâtir un royaume sur des terres nouvelles. Il leur donna comme consigne d’aller explorer les contrées de l’est et de construire une cité à l’endroit précis où ils apercevraient « un aigle dressé sur un nopal, dévorant un serpent, les ailes déployées ».

Folio du Codex Mendoza. Au centre, le glyphe de la capitale aztèque faisant référence au mythe de la fondation de la cité.

Folio du Codex Mendoza. Au centre, le glyphe de la capitale aztèque faisant référence au mythe de la fondation de la cité.

C’est ainsi que, forts de ces indications, nos amis aztèques abandonnèrent Aztlán et commencèrent leur pèlerinage, à la recherche de ce fameux aigle. La route fut longue, très longue, certains prétendent que le pèlerinage aurait duré 165 ans !!! Bien entendu, les aztèques s’arrêtèrent périodiquement, construisirent des villes, se sédentarisant pendant quelques années avant de reprendre leur chemin. Parfois ils durent s’en-aller de force, chassés par les tribus voisines qui ne supportaient pas leurs coutumes barbares. Ce voyage interminable fut également à l’origine de conflits internes, entre ceux qui voulaient rester fidèles à la prédiction de Huitzilopochtli et continuer à chercher le signe annoncé par leur dieu, et ceux qui souhaitaient s’établir une fois pour toute.

L’un des conflits les plus importants eut lieu à Coatepec, dans la vallée de Mexico, donnant lieu à une bataille entre ceux que l’on pourrait appeler les « fidèles » et ceux que l’on pourrait appeler les « rebelles ». Les fidèles gagnèrent la bataille et changèrent le nom de leur peuple en « Mexicas ».

1325 : réalisation de la prophétie. Fondation de México-Tenochtitlan

Géographie de la vallée de Mexico, telle qu’elle est apparue aux conquistadors, au début du XVIe siècle. (Illustration: Wikigraphists, sur Wikimedia Commons)

Géographie de la vallée de Mexico, telle qu’elle est apparue aux conquistadors, au début du XVIe siècle.
(Illustration: Wikigraphists, sur Wikimedia Commons)

On estime que c’est le 26 juillet 1325 que les Mexicas virent se réaliser la prophétie. Ils aperçurent l’aigle sur un îlot au milieu du lac Texcoco. La région était hostile et marécageuse, mais la consigne divine étant ce qu’elle était, c’est là qu’ils fondèrent ce qui allait devenir la capitale de l’immense empire aztèque, México-Tenochtitlan. « Tenochtitlan » signifie « lieu de tunas sur la pierre », la tuna étant le fruit du nopal.

Les Mexicas nouèrent des alliances avec deux des villes les plus proches, Texcoco et Tlacopan, qui furent les prémices d’une longue série de conquêtes militaires. Vers 1500, les aztèques étaient le peuple le plus puissant de la Mésoamérique, et Tenochtitlan faisait partie des plus grandes villes du monde. D’après les estimations, elle devait compter entre 150 000 et 250 000 habitants.

Le système politique des Mexicas était celle d’une monarchie élective : un conseil se chargeait d’élire l’empereur, lequel recevait un pouvoir absolu et sans restrictions.

Plan de México-Tenochtitlan réalisé par Friedrich Peypus (1485–1534), probablement à partir d’un dessin réalisé par un homme d’Hernan Cortes.

Plan de México-Tenochtitlan réalisé par Friedrich Peypus (1485–1534), probablement à partir d’un dessin réalisé par un homme d’Hernan Cortes.

Les chroniqueurs espagnols racontèrent, à l’époque de la conquête, que Tenochtitlan était une cité très bien organisée, partiellement construite sur l’eau (un peu à la manière de Venise), parfaitement symétrique (un fonctionnaire était spécialement chargé d’approuver et de superviser toute nouvelle construction) et propre (environs 1000 personnes s’occupaient de l’entretien). Les aztèques durent en outre redoubler d’ingéniosité afin de mettre en place des cultures dans un environnement qui n’était pas vraiment favorable au départ. Ils furent en particulier capables de cultiver à même la surface du lac, grâce à un système de parcelles de terre soutenues par des pilotis.

La capacité des aztèques à s’adapter dans un environnement difficile et à trouver des solutions techniques nouvelles fut un maillon essentiel dans l’ascension de Tenochtitlan et la création de leur immense empire.

Je vous parlerai dans le prochain article de la chute de Tenochtitlan, après l’arrivée des conquistadors espagnols, et de la fondation de la ville moderne de Mexico. En attendant, observez bien le drapeau mexicain ci-dessous, qui flotte devant le palais du gouvernement de Mexico. L’emblème au centre vous rappelle-t-il quelque chose ?

Le drapeau du Mexique flottant sur le Zocalo, la place principale de Mexico.

Le drapeau du Mexique flottant sur le Zocalo, la place principale de Mexico.


Prêt à faire votre valise?

J'ai rassemblé toutes les informations pratiques dont vous aurez besoin pour organiser votre voyage (climats, météo, visa, santé, transports, nourriture, argent, électricité, etc.) dans un guide au format PDF (74 pages) que je vous offre gratuitement. Laissez-moi juste votre prénom et votre e-mail pour que je puisse vous l'envoyer 🙂



Retour à la page précédente

Vous aimerez aussi