Le 16 septembre est le jour de la fête nationale au Mexique. C’est la journée anniversaire du début du mouvement d’indépendance qui, le matin, donne lieu au traditionnel défilé militaire. L’après-midi est vécue presque comme un jour chômé ordinaire, si ce n’est que quelques bâtiments officiels sont ouverts au public pour l’occasion. Le moment fort des célébrations a lieu la veille au soir, lors de la cérémonie du « Cri de l’Indépendance » (El Grito de la Independencia), aussi connue sous le nom de « Cri de Dolores », qui est un instant de grande ferveur populaire à travers tout le pays.

La cathédrale de la petite ville de Dolores (Guanajuato) fut témoin de l’appel de Miguel Hidalgo au soulèvement populaire.

La cathédrale de la petite ville de Dolores (Guanajuato) fut témoin de l’appel de Miguel Hidalgo au soulèvement populaire.

Dans la nuit du 15 au 16 septembre 1810, le curé de la ville de Dolores (située dans l’état de Guanajuato), Miguel Hidalgo y Costilla, décide avec un groupe de conspirateurs parmi lesquels figurent Ignacio Allende et Juan Aldama, que c’est le moment d’appeler le peuple de la Nouvelle-Espagne à se soulever contre le régime espagnol en place. Vers 5 heures du matin, il se dirige vers son église et fait sonner une petite cloche comme pour appeler la population à la messe. A l’arrivée de celle-ci, Hidalgo harangue la foule en s’écriant : « Vive la Vierge de Guadalupe ! Vive Ferdinand VII ! A mort le mauvais gouvernement ! » (Hidalgo fait référence à celui de Napoléon qui, à cette époque, a envahi la majeure partie de la péninsule ibérique et a placé son frère Joseph Bonaparte sur le trône d’Espagne). Les habitants de Dolores répondent à l’appel d’Hidalgo, et seront les premiers à se lancer contre les forces de la vice-royauté espagnole. Cet événement est considéré comme le début formel des guerres d’indépendance du Mexique, et c’est celui que les mexicains commémorent chaque année sous le nom de « El grito de la Independencia ».

Le protocole du « Grito de la independencia »

Le gouverneur de l’état de Jalisco, Aristóteles Sandoval, pendant la cérémonie du cri de l’indépendance le 15 septembre 2013 à Guadalajara.

Le gouverneur de l’état de Jalisco, Arisóteles Sandoval, pendant la cérémonie du cri de l’indépendance le 15 septembre 2013 à Guadalajara.

Le Cri de l’Indépendance est célébré le 15 septembre au soir sur la place principale de chaque ville et de chaque village du Mexique. Le plus haut représentant du pouvoir exécutif local (le Président de la République à Mexico, les Gouverneurs dans les chefs-lieux des différents états, les maires dans les communes, …) se présente sur le balcon du Palais du Gouvernement (ou de la mairie), le drapeau national à la main, devant la population réunie. Il prononce un discours qui varie un peu selon l’orateur, mais qui pour l’essentiel ressemble à celui-ci :

Peuple mexicain!
Vive les héros qui nous ont donné la patrie!
Vive Hidalgo!
Vive Morelos!
Vive Josefa Ortiz de Domínguez!
Vive Allende!
Vive Aldama et Matamoros!
Vive l’indépendance nationale!
Vive le Mexique! Vive le Mexique! Vive le Mexique!

Il fait ensuite sonner la cloche située juste au-dessus de lui, comme l’avait fait Hidalgo en 1810, puis agite le drapeau mexicain. La place toute entière se met alors à entonner l’hymne national, qui est suivi par un feu d’artifice.

Quelques faits intéressants à propos du « Grito »

On dit que le Cri est donné le 15 septembre au soir (alors qu’il eut lieu historiquement le 16 au matin) depuis la fin du XIXe siècle et un décret du Président/dictateur Porfirio Díaz, qui aurait souhaité faire coïncider la célébration avec sa date d’anniversaire !

Le balcon principal du Palais National à Mexico. C’est de là que le Président de la République mexicaine donne le « Grito ». En-haut, la cloche qu’aurait utilisé Miguel Hidalgo à Dolores, le matin du 16 septembre 1810.

Le balcon principal du Palais National à Mexico. C’est de là que le Président de la République mexicaine donne le « Grito ». En-haut, la cloche qu’aurait utilisé Miguel Hidalgo à Dolores, le matin du 16 septembre 1810.

C’est aussi Porfirio Díaz qui a ordonné que la cloche originale qu’avait utilisé Miguel Hidalgo à Dolores en 1810 soit déplacée à Mexico et placée en-haut du balcon du Palais National. La cloche que fait sonner le Président de la République mexicaine en exercice chaque 15 septembre au soir est donc « l’historique », celle qui a marqué le début du mouvement indépendantiste.

En général, le Président de la République mexicaine donne le Cri depuis le Palais National qui se trouve sur la place principale de Mexico (« El Zocalo »). Cependant, la tradition veut qu’il se déplace à Dolores pour le « Grito » correspondant à sa cinquième année de mandat (sur six).

Le Cri est donné à Mexico à 11 heures du soir. Jusqu’à il y a peu, toutes les villes et les communes du Mexique faisaient la même chose, mais à Guadalajara par exemple, cela fait deux ans qu’il est donné à 10 heures pour permettre aux habitants d’aller ensuite suivre la retransmission du Cri du Président à la télévision. Si vous avez prévu de participer à la cérémonie du Cri ailleurs qu’à Mexico, il vaut mieux que vous vérifiez à l’avance l’heure à laquelle elle aura lieu (ne supposez pas qu’elle commencera forcément à 11 heures). Il suffira pour ça de poser la question le soir même à l’un des nombreux policiers chargés de la sécurité de l’événement, qui vous répondra très aimablement.

Cliquez ici pour découvrir cette tradition en images (photos et vidéo).

Prêt à faire votre valise?

J'ai rassemblé toutes les informations pratiques dont vous aurez besoin pour organiser votre voyage (climats, météo, visa, santé, transports, nourriture, argent, électricité, etc.) dans un guide au format PDF (74 pages) que je vous offre gratuitement. Laissez-moi juste votre prénom et votre e-mail pour que je puisse vous l'envoyer 🙂



Retour à la page précédente

Vous aimerez aussi